Feature

Mission possible : s'amuser, rire et parler frangais

André Charlebois

Combien de fois devonsnous dire a nos eleves de français langue se co nde de parler Français? Chaque enseignant et enseignante de français langue se co nde p ossèd ent plus d'un tru c dans sa mallette afin de rappeler aux élèves que dans la classe de français , on parle ... français.

Un système de points, des collants, un système de dollars qui recompensent l'eleve qui parle François, meme des friandises! II semble que tous les moyens sont bons afin de s'assurer que les eleves s'expriment dans la langue d'apprentissage.

Toutefois, la realite dicte souvent aux enseignants de francais langue seconde qu'il n'est pas toujours possible de mettre en place certaines des strategies mentionnees ci-haut. II devient done necessaire pour l'enseignante de frangais langue seconde d'integrer une strategic d'enseignement qui sera un appui aux objectifs recherches.

L'apprentissage cooperatif, aussi appele la pedagogie de la cooperation, s'avere une strategic d'enseignement qui, en plus de contribuer a l'apprentissage de la langue, s'avere un outil interessant dans la pratique des valeurs sociales.

Qui pense « apprentissage cooperatif », pense souvent travail de groupes. Ainsi se traduisent plusieurs inquietudes au fonctionnement du groupe. II n'est pas rare d'entendre des enseignantes dire :

« Les eleves ne fonctionnent pas bien en groupes. C'est tou jours le meme ou la meme qui fait le travail. »

« Les eleves ne parlent pas francais entre eux. »

« II y a beaucoup trop de bruit dans la classe. Qa derange les autres classes. »

Ces raisons sont certainement valables et decouragent souvent les enseignants a regrouper les eleves pour faire une tache academique partagee egalement.

Un bref survol de l'apprentissage cooperatif nous permettra de revoir quels sont les elements a la base de cette strategic d'enseignement.

  • L'enseignant s'assure que les eleves soient regroupes selon l'objectif fixe pour la tache.
  • Les eleves sont regroupes en groupes heterogenes, tant de l'aspect academique que social.
  • En plus de la tache academique a accomplir, les eleves pratiquent une habilete sociale qui facilite le bon fonctionnement du groupe.
  • L'enseignant s'assure de creer un climat de confiance au sein du groupe; cette confiance mutuelle est un element cle de cette strategic.

Cet element est souvent appele « l'interdependance » au sein du groupe.

  • II est tou jours important d'inclure une objectivation suite au travail du groupe. Cette reflexion devient plus qu'un retour sur la tache academique, mais bien un retour sur le fonctionnement du groupe du point de vue social.

En tenant compte de ces elements, l'enseignant ou l'enseignante de frangais langue seconde possede un outil qui peut faciliter l'apprentissage du frangais ou toute autre matiere enseignee en frangais.

Commengons avec l'enseignante de frangais langue seconde qui enseigne le programme de frangais de base. Souvent, cet enseignante doit faire face a certains obstacles d'ordre pratique.

  • Par exemple, il ou elle n'a pas sa propre salle de classe et doit transporter son materiel sur un chariot, de classe en classe.
  • Le temps alloue entre les periodes est souvent restreint, laissant peu de chance a l'enseignante de deplacer des pupitres, tables et chaises afin de creer 1'ambiance de groupe social et academique.
  • L'espace de rangement est souvent limite dans la salle de classe.
  • Le temps pour la periode de francais est souvent court - 20 a 30 minutes par periode de frangais.

II devient donc necessaire de changer ces obstacles ou de les adapter afin de combler les besoins de l'enseignante et de ses élèves.

Plusieurs grands theoriciens et praticiens de I'apprentissage cooperatif preconisent une approche structuree, afin de rassurer les eleves lors du travail en groupes. Les eleves suivent done une demarche precise, avec des objectifs academiques precis a atteindre.

L'enseignante de francais langue seconde qui revoit une leçon de vocabulaire avec ses eleves, peut de facon aléatoire, regrouper les élèves en partenaires et leur demander de nommer huit mots de vocabulaire sur le theme enseigne. La difference est que chaque eleve doit nommer quatre de ces mots de vocabulaire. Apres avoir écrit, dessine, mime ou quelle que soit la forme d'expression de ces mots de vocabulaire, l'eleve remercie son partenaire et retourne a son siege.

Cette forme d'activite se fait vite, exige peu de deplacement et ne necessite pas une reorganisation des pupitres ou tables dans la classe. L'eleve aura atteint l'objectif determine par l'enseignante, tout en permettant de contribuer davantage si le temps le permet ou si les partenaires ont fini la tache avant le temps alloue.

Cette fagon informelle et rapide de travailler en groupes permet a l'enseignante d'amorcer I'apprentissage cooperatif avec ses eleves. Plus ceux-ci deviendront habitues a travailler avec un partenaire, plus il sera facile de passer a l'etape suivante, e'est-a-dire, travailler en groupes de quatre eleves.

Cette etape s'avere cruciale dans le developpement de I'apprentissage cooperatif dans la classe de frangais langue seconde. Proceder a petits pas permet a l'enseignante d'etablir un lien d'appartenance entre les eleves, et ceux-ci ressentent une fierte de partager avec leurs collegues de classe.

Lorsque les eleves ont acquis ce niveau de partage acceptable, on peut ensuite proceder a l'etape suivante, e'est-a-dire, le regroupement des eleves en groupes de quatre. Le succes de cet exercice aussi simple soit-il, est de structurer le temps et la tache a accomplir.

« Avec votre partenaire, regroupezvous avec un autre groupe. Vous avez trois minutes pour accomplir la tache suivante : ... A mon signal, vous arretez et retournez a votre place. N'oubliez pas de remercier tous les membres de votre groupe. »

A partir de ces instructions tres simples, les eleves apprennent deja la difference entre le « tu » et le « vous », accomplissent une tache specifique selon le curriculum et commencent a integrer des valeurs sociales qui veilleront au bon fonctionnement de la classe.

Une autre question tres importante pour les enseignantes, les eleves et les parents est revaluation. Dans un contexte ainsi cree, revaluation diagnostique en est facilitee alors que les eleves demontrent leurs connaissances orales de la matiere a evaluer, tout en exprimant ces valeurs sociales qui sont aussi tout importantes.

Devaluation formative et 1'evaluation sommative gardent touj ours leurs places alors que l'eleve fait une demonstration des connaissances acquises de fagon individuelle.

L'apprentissage cooperatif dans la classe de frangais langue seconde a une place privilegiee, car cette strategic permet aux eleves d'acquerir des connaissances linguistiques, mais aussi, d'acquerir et developper un respect tant pour la langue et la culture, que pour les collegues de classe. Procedons par petits pas, creons un climat de succes et la victoire sera la notre - tant pour les eleves que pour les enseignantes.

Cette mission est possible!

André Charlebois is education coordinator, second languages, Upper Canada District School Board.